LES DANGERS DE LA LANGUE ITALIENNE: « MONOLINGUE » &CO.

Posted by Studio Moretto  /   aprile 29, 2013  /   Posted in Divers  /   No Comments

questions langue

En italien, il est fréquent d’entendre parler de dizionario monolingue (dictionnaire monolingue), dizionario bilingue (dictionnaire bilingue) ou de traduzione multilingue(traduction multilingue).

Mais il est difficile d’identifier la forme correcte des adjectifs monolinguebilinguetrilingueplurilingue, etc…

Tout d’abord, il faut savoir que le singulier de tous ces adjectifs est -lingue et non pas -lingua. Le termemonolingua renvoie uniquement à un substantif (utilisé rarement) ayant la signification suivante : « langue ou style unique et unitaire, comme l’italien soutenu » (comme l’indique le Grande Dizionario Italiano dell’uso, élaboré par Tullio de Mauro, actuellement professeur de Linguistique Générale auprès de l’Université de Rome). On ne peut donc parler de dizionario monolingua, une erreur souvent commise par les natifs et pas seulement sur les bancs de l’école.

Mais l’affaire se corse lorsqu’on souhaite identifier la forme pluriel qui convient monolingue oumonolingui ? Puisque la forme singulière de nombreux adjectifs se termine par -lingue, il est tout à fait logique de penser que ces derniers restent invariables au pluriel ou peut-être existe-t-il un pluriel en –lingui ? La réponse est un peu plus difficile que cela.

Un article publié dans la rubrique « Scioglilingua » du Corriere della Sera.It, a tenté de lever le mystère sur la question. Il fait notamment état des divergences entre la version en ligne du dictionnaire Treccani (pour lequel l’adjectif est invariable) et la version papier (qui fournit l’exemple de dizionari bilingui).

Dans son analyse sur les dynamiques linguistiques contemporaines parue sur le site internet de l’Encyclopédie Treccani, Tullio de Mauro parle d’États plurilingui et de tranches de population trilingui, confirmant la deuxième hypothèse.

L’Accademia della Crusca, l’Institut national pour la conservation de la langue italienne, tente d’apporter une solution à ce problème en comparant les sources linguistiques les plus fiables (Treccani, Devoto Oli, Zingarelli, Sabatini Coletti) qui dépeignent cependant un contexte ambiguë, aux avis divergents. En effet, certaines sources parlent d’un adjectif invariable (dictionnaire Sabatini Coletti), d’autres acceptent la forme plurielle -lingui, alors que le Zingarelli considèrent que les deux versions sont tout autant acceptables l’une que l’autre.

En ce qui concerne le correcteur orthographique de Word, celui-ci estime que l’adjectif est invariable : il est toujours conseillé de relire attentivement le texte avant de le publier car les dangers se cachent souvent là où on ne s’y attend pas.

Post a Comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

*


cinque × = 15